Olivier Caillaud
Artisan Plombier-Chauffagiste-Frigoriste

Depuis 1998 j’ai créé mon entreprise de plomberie et de chauffage. Aujourd’hui, je travaille toujours avec plaisir et passion, mais avec neufs collaborateurs qui m’accompagnent quotidiennement.

Le sanitaire me permet de laisser libre cours à mon côté créatif. J’aime concevoir des espaces privilégiés dont les matières, les formes et les couleurs sont autant d’arguments tendance ou traditionnels qui donnent de la valeur à votre bien immobilier. Je les choisis en fonction de vos goûts et de vos contraintes.

Le chauffage est un domaine où ma curiosité est en permanence satisfaite, exaltée voire défiée. Les nouvelles technologies permettent de respecter l’environnement, pas juste pour être politiquement correct ou parce que c’est à la mode, mais pour réellement tenter de sauvegarder une planète en bon état pour les générations à venir. Si l’appréhension de l’écologie est essentielle dans ce métier à l’heure actuelle, il est aussi important de maîtriser le meilleur de la science, de la physique et de la chimie pour y parvenir.

Plombier-Chauffagiste Frigoriste, un métier d’avenir

Le Bâtiment est un monde qui évolue et j’évolue avec lui, même si ce n’est pas toujours simple. C’est pour cette raison que je suis le plus actif possible en ce qui concerne l’avenir de mon métier. Peu de jeunes diplômés sortent des CFA et des écoles. Pourtant ce sont des métiers pourvoyeurs d’emplois (plus de 30.000 emplois non pourvus/an) : du terrain (techniciens) en passant par les bureaux d’études (ingénieurs) et jusqu’aux chefs d’entreprise. Voilà pourquoi, je suis pointilleux lorsque je suis jury pour des CAP ou des BP, ou lorsque je prépare mes apprentis aux CAP, BP et BTS.

Le choix du CFA est donc important pour moi. Je forme des jeunes tous les ans, sur un cursus complet selon leur(s) spécialité(s), pour les recruter par la suite. C’est pourquoi j’ai choisi Les Compagnons du Devoir pour accompagner mes jeunes. Dans la mesure du possible, je forme aussi des aspirants Compagnons qui font leur Tour de France. Viser l’excellence est toujours possible lorsque vous aimez votre travail et que vous êtes impliqué. C’est pour cette raison que je suis fier de mes apprentis, car je connais leur capacité de travail et les sacrifices qu’ils font pour être à la hauteur des avancées technologiques le tout dans le respect des traditions.

La formation est d’ailleurs l’un de mes fers de lance. Je n’oublie pas que les compétences de mes techniciens (ou leur manque de maîtrise) peuvent, à tous moments, rendre leurs missions plus accessibles ou mettre en péril votre sécurité. Alors chaque année, je sélectionne scrupuleusement des centres de formation et des fabricants qui affinent et perfectionnent les différents savoir-faire et savoir-être de mon équipe. Je n’échappe pas à ma règle d’or : je me forme aussi ! L’idée est d’exceller dans nos pratiques avec un maximum d’aisance, de plaisir, et surtout avec le moins de stress possible.

Une année chez olivier caillaud en chiffres !

1
ans d'expérience
2500
cafés
1
interventions
890
h. de formation

Communiquer avec l’Etat pour le bien de nos clients et nos salariés(ées)

C’est parce que c’est un métier difficile et exigeant, que j’ai choisi d’adhérer depuis le début de mon activité à un syndicat patronal qui rassemble des entreprises du Bâtiment. La politique métier, c’est pour faire entendre la voix de nos corporations face aux gouvernements successifs et à l’Europe. En France, nos entreprises artisanales créent des emplois, réalisent 82 milliards de chiffre d’affaires, payent des impôts et taxes (beaucoup). Il est donc capital pour les entrepreneurs de pouvoir expliquer à l’Etat qu’il commet des erreurs ou que ses choix ne sont pas bons pour nos familles, nos salariés(ées) et nos clients. Le taux réduit de TVA, le statut des femmes d’artisans, la formation, la retraite des entrepreneurs, et les crédits d’impôts pour la rénovation énergétique sont autant de victoires de nos combats.

Vie privée : déconnecter pour rester pro !

J’essaie tant que possible de vous donner le meilleur de moi-même, d’être disponible pour vous (ce n’est pas toujours facile en saison de chauffe), d’être de bons conseils, de vous écouter et de trouver, pour vous, des solutions adaptées à vos besoins ou à vos envies. Cependant, je ne passe pas ma vie à travailler, même si en effet, je travaille énormément. Je garde du temps pour ma vie privée. Fana de sport automobile, de pêche en mer, de surfcasting, de randonnées et de voyages, j’arrive à me ressourcer pour garder une énergie primordiale pour être efficace.

Heureusement, l’entreprise artisanale est un format qui permet de garder les pieds sur terre sans jamais oublier d’où l’on vient. D’ailleurs, je n’oublie pas non plus ce que disait le Dalaï Lama : “Si vous avez l’impression que vous êtes trop petit pour changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique. Vous verrez lequel des deux empêche l’autre de dormir”.